Retour à la liste de la catégorie Associations
sam. 19 oct. 2019 - dim. 20 oct. 2019 Associations # Saint-Joachim

Un passé bien vivant

Voilà plus de trente ans que la Pierre Chaude s’attèle à préserver l’histoire et le patrimoine de Saint-Joachim.

>> Photographie de Poilus extraite du livre “Saint-Joachim, les poilus de 14-18”.

La Pierre Chaude a toujours évolué en pensant à ses origines. Ce n’est donc pas un hasard si le premier atelier de cette association a été la généalogie. Aujourd’hui encore, chaque vendredi, les adhérents se réunissent pour créer leur propre arbre, obtenir des conseils, une aide informatique, pour faire leur album de famille ou consulter les milliers de photographies que possède l’association. Tous les deux ans, la Pierre Chaude organise également la Rencontre généalogique, un moment d’échange entre associations et avec le public, dont la 12e édition des 19 et 20 octobre sera agrémentée d’une exposition photographique sur le sport à Saint-Joachim de 1900 à aujourd’hui.

« Au fil des années, l’association s’est enrichie. En plus de la généalogie, nous proposons un atelier de création de fleurs d’oranger. Il s’agit de ces fleurs artificielles à base de tissu et de cire qui ornaient les globes des mariées et dont la confection en Brière était reconnue dans le monde entier », explique Gilbert Corbillé, président depuis 2018. La Pierre Chaude propose aussi des activités de vannerie ou de cuisson de pains dans le four traditionnel attenant au local de l’association lui-même situé à côté de la chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours.

Cette chapelle, c’est un peu la raison d’être de l’association. En effet, opposés au projet de destruction de ce monument, quelques habitants en ont révélé l’importance d’antan, notamment avec les mortuages, ces veillées pour les marins disparus en mer, et ont ainsi fondé l’association en 1988. Six ans plus tard, la Pierre Chaude a même reçu les clefs de cette chapelle, dite des Marins, pour la restaurer…

Renforcer les liens

La Pierre Chaude poursuit son travail de recherche et de préservation du passé de la commune avec le recensement du petit patrimoine et l’écriture d’ouvrages : Saint-Joachim, pays des “Grandes îsles”, Mots briérons d’antan, Saint-Joachim, une église centenaire 1895-1995, Saint-
Joachim, hier et aujourd’hui
.

Cette année, après le succès de l’exposition sur la Grande Guerre montée en 2014 et en 2018, l’association édite le livre Saint-Joachim, les Poilus de 14-18, en souscription jusqu’au lundi 21 octobre. « Nous mettons en perspective la chronologie des 185 soldats morts avec celle des événements nationaux, enrichie de témoignages et de documents. Nous traitons aussi certaines thématiques comme la vie de prisonnier, la vie à l’arrière, l’infirmerie, l’artisanat, et nous évoquons l’après-guerre avec les mariages, le boom des naissances et les commémorations. »

Après ce travail, la Pierre Chaude et ses 75 adhérents se pencheront sur la préparation d’un événement prévu pour mars 2021, un forum de la vannerie, pour lequel ils souhaitent solliciter d’autres associations. « Nous aimerions travailler avec des associations similaires à la nôtre, comme nous le faisons avec Le Coupis et les Mariniers de Brière et du Brivet pour la promotion des maquettes de la vie briéronne, car je crois que nous y gagnerions à renforcer nos liens et à mutualiser nos ressources et nos connaissances. » 

Partager votre avis