Retour à la liste de la catégorie Associations
jeu. 28 mai 2020 Associations # Saint-Nazaire

Les Maisons de quartier au ralenti

Depuis le 11 mai, elles rouvrent progressivement leurs portes. En douceur. Tour d’horizon sur leur fonctionnement pendant cette période de déconfinement.

>> Reprise des cours de taï-chi en mode “distanciation” à la Maison de quartier de la Chesnaie-Trébale.

Les Maisons de quartier de Saint-Nazaire n’ont pas cessé de conserver le lien avec les habitants durant les deux mois de confinement (Lire notre article “Les Maisons de quartier gardent le lien” du 8 avril 2020). Depuis le 11 mai, elles ont rouvert leurs portes avec de fortes contraintes sanitaires. Si leur activité est certes au ralenti, elles continuent pourtant de se renouveler pour rester au contact.

Maison de quartier Avalix-Quartiers Nord

“Le déconfinement permet à la Maison de Quartier Avalix-Quartiers Nord de reprendre contact avec tous les habitants, adhérents ou non, et d’être réellement dans son rôle social et culturel, en proximité (avec distanciation sociale !)”, annonce clairement la Maison de quartier sur sa page Facebook. Pour le moment, la reprise se fait en douceur. Les activités sont encore à l’arrêt.

  • Accueil Accompagnement Information Orientation : trois matinées dans la semaine, les mardis, mercredis et vendredis de 10h à 12h. Les habitants peuvent venir solliciter les services de l’association (aides administratives avec un écrivain public, photocopies, scanner, fax, courriel).
  • Tous les après-midi, de 15h à 18h, les animateurs seront sur le terrain afin d’être au plus près des habitants (quartiers Avalix, Landettes, Dolto, Ile-du-Pé, Petit-Caporal, Berthauderie, Robespierre).

Renseignements : 02 40 70 95 92, mqavalix@wanadoo.frPage Facebook

 

Maison de quartier de la Bouletterie

Durant le confinement, le quartier n’a pas dérogé à sa tradition de solidarité entre habitants. Avec le déconfinement, « les gens ressortent vaquer à leurs occupations » et la Maison de quartier continue d’assurer le même service : prendre soin des habitants et répondre aux besoins des populations les plus fragiles.

« Pour le moment, les activités n’ont pas reprises puisque, en raison des contraintes sanitaires, les salles polyvalentes n’ont pas été rouvertes », annonce un des animateurs. La Maison de quartier ouvre tous les matins du mardi au vendredi et le lundi après-midi. Une permanence d’accueil et administrative est assurée pour répondre aux besoins d’accompagnement des habitants. Une permanence téléphonique est maintenue les après-midis.

  • Possibilité de faire des photocopies en lien avec la scolarité ou la recherche d’emploi (10 centimes les 10 copies)
  • Mise à disposition de masques lavables (1 euro par masque).
  • Possibilité de recharger son contenant de gel hydroalcoolique (1 euro les 100 ml).
  • Mise à disposition de kit d’activités (1 kit par enfant pour 1 euro).
  • Comme pour la Chesnaie, les animations culturelles et artistiques au pied des immeubles prévues pour les trois mois d’été sont toujours en attente d’une autorisation préfectorale.

Renseignements : 02 40 70 35 22,  mqbouletterie@wanadoo.fr, page Facebook

 

Maison de quartier de la Chesnaie-Trébale

La reprise est encore partielle. « Nous sommes ouverts le matin. L’après-midi, nous faisons des maraudes afin de garder le contact avec les habitants les plus fragiles et repérer les besoins. Nous échangeons sur leurs difficultés », souligne Véronique Achallé, directrice.

  • Depuis le 25 mai, les activités comportant moins de dix personnes sont autorisées. Les activités sportives et de couture devront encore attendre.
  • Une permanence d’accueil est sur rendez-vous assurée pour l’accompagnement numérique et administratif.
  • Culture sous balcon : pendant le confinement, la Maison de quartier avait organisé des petits concerts au pied des immeubles. « C’était pour rendre un peu de joie et de légèreté pendant ces temps anxiogènes », souligne la directrice. Malheureusement, ces animations ne peuvent pas encore être renouvelées, les autorisations n’ayant pas été accordées par le préfet de Loire-Atlantique en raison d’un risque de rassemblement. « Mais nous avons espoir que ce blocage soit levé durant le mois de juin. »

 Renseignements : 02 28 55 99 90, mqchesnaie@wanadoo.fr, page Facebook

 

Maison de quartier de l’immaculée-Beauregard

« Nous ne savons pas encore quand nous allons reprendre les activités. Cela dépend des intervenants, puis nous attendons les annonces du gouvernement », explique une des animatrices. Sans compter que, pour le moment, la Maison de quartier n’a toujours pas accès à la salle polyvalente la jouxtant.

  • Permanence téléphonique le matin de 10h à 12h.
  • Accompagnement administratif uniquement sur rendez-vous.
  • Maraude l’après-midi dans le quartier.

Renseignements : 02 51 10 11 20, mqimmaculeebeauregard@gmail.com, page Facebook

 

Maison de quartier de Kerlédé

« Pour le moment, aucune reprise d’activités, regrette Sylvie Guivel, la directrice. Nous attendons les annonces gouvernementales. Nous espérons pouvoir reprendre le 2 ou le 8 juin. Nous avons réalisé un sondage auprès de nos adhérents et la grande majorité d’entre eux souhaitent reprendre leurs activités. Mais nous restons très prudents car nous avons un public plutôt âgé. ».

En attendant, la maison de quartier maintient le lien avec les habitants.

  • Permanence téléphonique le matin.
  • Accompagnement administratif uniquement sur rendez-vous.

Renseignements : 02 40 53 50 00, mqkerlede@gmail.com, page Facebook

 

Maison de quartier de Méan-Penhoët

« Les activités reprennent progressivement », annonce Elisa Le Guenne, animatrice. Du moins celles qui ne rassemblent pas plus de dix personnes. « Nous avons rouvert deux salles au public, dont la salle polyvalente. » Le masque étant obligatoire. Malgré ces mesures génératrices de malaise, « l’ambiance reste conviviale ».

  • La Maison de quartier maintient ses apéros visio avec les habitants tous les mardis sur Facebook et sur Zoom. « C’est un moment d’écoute et de partage, mais aussi l’occasion d’avoir des remontées de difficultés ou de besoin d’aide », insiste Elisa Le Guenne.
  • Un drive accueil a été mis en place par des bénévoles pour aider ceux qui ont besoin d’aide dans leurs démarches administratives.
  • Le festival bouge : c’est l’une des mauvaises nouvelles (Lire notre article), il n’aura pas lieu physiquement. “La onzième édition ne pouvant être maintenue cet été suite aux mesures prises concernant le covid-19, le festival vous propose une alternative, celle de bouger dans votre salon avec une programmation totalement remaniée”, annoncent les organisateurs sur leur tout nouveau site. Rendez-vous est donc donné sur les réseaux sociaux et sur le site du festival les 26 et 27 juin prochain, les bénévoles planchant encore sur la nouvelle programmation. Un tournage TV aura lieu la semaine précédente, avec l’intervention de sportifs et de jeunes à l’honneur.
  • Le Marché d’antan prévu pour la semaine du 21 à 28 août est maintenu.
  • Le prêt des jeux de la ludothèque est également maintenu.

Renseignements : 02 40 66 04 50, contact@mqmp.fr, page Facebook

 

Partager votre avis