Retour à la liste de la catégorie Associations
mer. 20 mai 2020 Associations # Saint-Nazaire

Méan-Penhoët : le café associatif Le Chantilly ouvrira mi-septembre

Coordonné par la MQMP, le projet rassemble des habitants du quartier. L’objectif : un lieu de convivialité et de vie culturelle.

Se retrouver, créer du lien entre habitants, animer. Telles sont les ambitions des créateurs d’un café associatif à Méan-Penhoët, Le Chantilly*. Le projet devrait voir le jour pour la mi-septembre dans les locaux de la Maison de quartier (l’entrée devrait se faire rue de Trignac).

« Ce sont les habitants qui vont le gérer. Ils sont au cœur du projet », insiste Elisa Le Guenne, salariée de la Maison de quartier et coordinatrice du projet.

Plus qu’un café, ce lieu de convivialité sera aussi un lieu de programmation culturelle. « Les habitants qui adhèrent au projet pourront faire leurs propositions. » Charge à eux « de se retrouver derrière le bar » et de se mettre en quête d’artistes.

Mais créer un café associatif n’est pas une mince affaire. Observer ce qui se fait déjà est un point de départ : en février dernier, un groupe d’habitants est ainsi allé à la rencontre de la responsable du café associatif Au P’tit Bonheur, à Nantes. Les conseils du Réseau des cafés culturels et cantines associatifs de France** sont également précieux.

« Nous serons le premier café associatif et culturel des Pays de la Loire à faire partie de ce réseau. »

Le projet a bien avancé malgré le confinement. Courant mars et avril, la population a été sollicitée pour choisir un nom. Un vote a été organisé sur la page Facebook de la Maison de quartier, avec une cinquantaine de participants. Sur les trois propositions finales sélectionnées, le nom de “Chantilly” a été retenu.

Les bouchées double vont donc être mises durant l’été pour une ouverture espérée à la mi-septembre. Pour autant, les organisateurs ne souhaitent pas en rester là.

En parallèle, ils souhaitent ouvrir une cantine associative plusieurs midis par semaine. « Dans le quartier, on voit beaucoup d’ouvriers manger sur les parkings ou dans leur voiture, constate Elisa Le Guenne. On aimerait pouvoir leur ouvrir notre salle polyvalente pour le déjeuner. » Le tout géré par des habitants et sous forme d’autogestion. Une idée utopique ? Dans tous les cas, les habitants y croient.

* Le Chantilly est le nom de l’ancien hôtel-restaurant où se situe maintenant la Maison de quartier.

** Créé en 1998 par des cafés-lecture, le Réseau des cafés culturels et cantines associatifs de France s’est élargi à l’ensemble des cafés culturels associatifs en 2009. Sa mission : créer de la solidarité entre les cafés, soutenir les nouveaux projets de cafés et de développer la reconnaissance des cafés culturels.

 

Partager votre avis