Retour à la liste de la catégorie Portraits
lun. 07 mai 2018 Portraits # Saint-Nazaire

Celui qui a fait bouger les lignes du cancer

Le Nazairien Philippe Bergerot a été élu président du Comité de Loire-Atlantique* de la Ligue contre le cancer le 17 avril dernier.
Rencontre avec un spécialiste engagé.

C’est entre deux consultations, côté Clinique mutualiste de l’Estuaire où il exerce son activité de radiothérapeute, que le Dr Bergerot nous accueille : « Communiquer sur la lutte contre le cancer fait partie de mes fonctions et de mes engagements personnels. Ce combat représente 80 % de ma vie, et ça, ça ne se guérit pas ! »

En effet, Philippe Bergerot a débuté son activité en 1985 au centre Etienne-Dolet de Saint-Nazaire : « A cette époque, en matière de cancérologie, rien n’était centralisé dans l’agglomération. Les patients devaient se rendre dans différents endroits pour se faire soigner, ce qui rendait encore plus pénible leur situation. » Face à ce constat, le spécialiste amorcera un premier rapprochement entre les praticiens du privé et ceux du secteur public pour harmoniser la prise en charge, ce qui aboutira quelques années plus tard à la création du Centre de coordination en cancérologie (3C) dont il est aujourd’hui responsable : « A présent, le cas de chaque patient, qu’il soit traité à la polyclinique de l’Europe, au centre hospitalier ou à la Clinique mutualiste, est discuté par l’ensemble des médecins concernés. Le malade dispose d’un carnet de suivi personnel et bénéficie d’un programme de soins adaptés qui concerne aussi bien les protocoles purement médicaux que l’accompagnement plus global. »

Ce dispositif, mis en place dans le cadre du Plan Cancer national auquel Philippe Bergerot a activement participé lors de sa première phase (2003/2007), est optimisé grâce à la Ligue contre le cancer : « En plus d’œuvrer pour faire avancer la recherche et de développer les campagnes de prévention et de dépistages précoces, le Comité de Loire-Atlantique de la Ligue s’investit dans la mise en place de services paramédicaux essentiels qui tiennent compte de la dimension humaine du malade et de ses proches, de l’annonce du diagnostic à l’accompagnement pendant et après la maladie. »

Preuve en est avec le programme Proxiligue, initié dans le département et unique en France, qui propose gratuitement, à domicile ou à proximité, soutien psychologique, activités physiques et bien-être, séances socio-esthétiques et coiffure, ateliers de diététique ou encore aide et encadrement administratif et financier. « En tant que nouveau président, c’est une des nombreuses actions de la Ligue que je compte non seulement poursuivre, mais surtout renforcer, au même titre que la mobilisation et la formation des bénévoles qui constituent une large partie de notre ADN. »

* Le Comité de Loire-Atlantique de la Ligue contre le cancer est une association loi 1901 indépendante qui exerce ses activités depuis 1958.

Renseignements : 02 40 14 00 14, www.liguecancer44.fr

Partager votre avis