Retour à la liste de la catégorie Cinéma
mar. 07 sept. 2021 Cinéma # Saint-Nazaire

Paul Verhoeven en huit films

Chaque mois cette année, le cinéma Jacques-Tati rend hommage à un cinéaste. Paul Verhoeven a droit à sa rétrospective jusqu'au 27 septembre. Succès et scandales au programme.

Huit films pour mieux cerner le phénomène Paul Verhoeven. Sulfureux à souhait, Paul Verhoeven utilise ses personnages dérangeants pour souligner l’hypocrisie des sociétés qu’il décrit, les manipulations subtiles ou la violence sans fard. Certaines scènes suscitent le malaise. Il adore déstabiliser le spectateur et lui offrir de l’inattendu. Âgé aujourd’hui de 83 ans, d’origine hollandaise, il a tourné vingt ans à Hollywood avant de revenir en Europe. Violence, sexe et religion sont des thèmes récurrents dans ses œuvres. Benedetta, son dernier opus présenté à Cannes n’a pas failli à la règle : il a divisé et surpris.

Provocation froide

Depuis quarante ans, ce cinéaste marie questionnements sur la nature humaine et provocation. Qu’y a-t-il donc de commun entre Benedetta, une nonne italienne du XVIIe siècle et Catherine Tramell, une romancière californienne du XXe siècle ? Ces deux belles héroïnes des films de Paul Verhoeven, interprétées par Virginie Efira et Sharon Stone, évoluent dans une atmosphère de scandale et de mystère. Le cinéaste aime raconter les histoires de personnages qui dévient de la norme. Des fables épicées.

8 films

«  C’est seulement en mettant à mal la vision faussement idéaliste que nous avons de nous-mêmes que nous pourrons comprendre qui nous sommes vraiment et à quel point nous pouvons être meilleurs », déclare le cinéaste. Qualifié de « visionnaire iconoclaste » par le cinéma Jacques-Tati, Paul Verhoeven a aligné les blockbusters. Certains de ses films sont considérés comme culte : Robocop, Starship Troopers, Basic Instinct, Showgirls, tous au programme. A découvrir aussi, Elle, tourné en français en 2015 avec Isabelle Huppert, le jeudi 24 septembre.

Partager votre avis