Retour à la liste de la catégorie Expos
mar. 16 oct. 2018 Expos # Besné

Faire sens par l’image

La médiathèque George-Sand accueille l’illustratrice Laëtitia Devernay pour une exposition et un atelier autour de son album à la narration muette, “La danse de la mer”.

« Nous l’avons découverte lors du salon du Livre de jeunesse de Nantes en mai dernier. Son travail a fait écho à celui que nous menons sur le thème de l’environnement, notamment au travers de l’exposition sur la préservation des forêts », explique Marie Cadio responsable de la médiathèque de Besné. Cette artiste, c’est Laëtitia Devernay, une illustratrice de 36 ans sensible à la question de l’écologie. Son dernier album, La danse de la mer, publié aux éditions jeunesse La Joie de lire, « est une fable écologique. J’ai voulu sensibiliser les lecteurs aux dangers de la surpêche », précise cette dernière.
Ce message, elle le fait passer sans mots, par la narration muette, une méthode qu’elle a découverte lors de ses études en arts décoratifs à Strasbourg. « J’ai fait mon mémoire de fin d’études sur ce sujet. C’est une méthode plutôt utilisée pour les tout-petits : en s’appuyant sur des saynètes, les parents apportent le vocabulaire ou l’alphabet. Dans un album à la narration muette, tout doit faire sens : la technique utilisée, le format choisi, les couleurs… »

///// TOUT PUBLIC /////
Quand elle crée un album, Laëtitia Devernay part d’un thème, note des idées dans un carnet, cherche des formes et essaie des techniques traditionnelles comme le découpage, le collage, la linogravure, la sérigraphie… Pour son prochain album, elle travaille le pochoir. « Je teste ce qui fait le plus sens. A vrai dire, je bricole plus que je ne dessine ! » Dans ce processus, la narration et la technique s’entremêlent pour un résultat destiné tant aux enfants qu’aux adultes. « Je pense que l’on peut parler de sujets difficiles aux enfants, ils sentent l’urgence dans le propos, et aiment se faire peur aussi : je ne crois pas qu’il faille rendre lisse la narration jeunesse. Je sais aussi que des adultes s’emparent de mes livres. J’ai eu des retours d’étudiants en musicologie qui ont imaginé la musique de mon premier album, Diapason. »
Ce travail sur les techniques traditionnelles, elle viendra le partager à la médiathèque George-Sand lors d’un atelier le mercredi 24 octobre. « C’est une grande première d’inviter un artiste à la médiathèque, s’enthousiasme Marie Cadio. Le matin, ce sera un échange avec Laëtitia Devernay autour de son travail, et l’après-midi, les enfants créeront des personnages à base de papiers découpés, comme le fait l’illustratrice dans son dernier album avec des poissons-œil ou des sirènes-gymnastes. L’objectif est de lier les éléments en réfléchissant au message que l’on veut faire passer. »

Partager votre avis