Retour à la liste de la catégorie Spectacles
sam. 16 nov. 2019 - dim. 24 nov. 2019 Spectacles # Besné # Donges # La-Chapelle-des-Marais # Montoir-de-Bretagne # Pornichet # Saint-André-des-Eaux # Saint-Joachim # Saint-Malo-de-Guersac # Saint-Nazaire # Trignac

Toujours plus pour Les Musica’les

56 groupes amateurs seront réunis au festival Les Musica’les pour une semaine de chant sur les villes de la Carene et à Saint-Père-en-Retz.

Cette 4e édition pourrait être celle de tous les records. Les Musica’les sont de retour du 16 au 24 novembre sur l’ensemble du territoire de la Carene et à Saint-Père-en-Retz, avec 19 concerts de 56 groupes amateurs, soit 1 700 musiciens et choristes, quand, en 2017, on comptait 15 concerts, 46 groupes et 1 500 musiciens et choristes. « C’est un peu un challenge que l’on s’est lancé au sein du bureau : 2019, 19 concerts », souligne Christian Pierre, vice-président de l’association organisatrice, Musica.

Omasuyu

Avec cet événement d’ampleur, Musica travaille ainsi à faire rayonner ses 60 associations adhérentes et à favoriser les rencontres. Chaque concert sera composé de trois groupes aux styles variés et, comme le précise Robert Richou, président de Musica, « nous faisons en sorte d’intégrer tout le monde », à l’instar de deux associations de musique formées avec des jeunes autistes ou trisomiques et de l’après-midi du mercredi 20 novembre dédiée aux enfants « de 7 à 97 ans » à l’alvéole 12 : présentation de métiers de la musique et d’instruments par des professionnels comme la luthière Laura Balès ou le technicien du piano Pascal Auffret, découverte du braille, présence des classes Cham et Chad du collège Jean-Moulin, et celle du groupe Signe and Songs qui interprète des chants en langue des signes française.

Les Musica’les, c’est donc un festival bisannuel, sans réservations nécessaires, pour tous les goûts et tous les publics grâce, aussi, à une entrée “au chapeau” pour participer à  l’organisation de cet événement. En 2017, il a attiré environ 3 000 spectateurs. Seul bémol d’importance aujourd’hui, la salle pour les concerts à Saint-Nazaire, le Jean-Bart : avec une capacité de 270 places et une scène parfois « trop petite pour certains groupes », les organisateurs commencent à s’y sentir à l’étroit, notamment lors du concert de clôture.

La chorale Pays Blanc Pays Noir

L’association a pourtant d’autres belles ambitions* : « Suite au succès de la chorale éphémère autour de la 9e symphonie de Beethoven dirigée par Philippe Hui en 2018, nous mettons en place un nouveau projet : une œuvre commune inédite interprétée par 1 300 personnes. Nous connaîtrons bientôt le nom du compositeur qui créera cette œuvre mêlant tous les genres. L’événement aura lieu en mai 2021 à Saint-Nazaire ! », explique Robert Richou.

* Lire notre article “Musica répand sa musique”.

Retrouvez le programme détaillé ou dans la rubrique Spectacles.

Partager votre avis