Retour à la liste de la catégorie Associations
mar. 08 sept. 2020 Associations # Saint-Nazaire

Un lieu de vie pour les arts vivants

La Cie Les Drapés aériens dirigée par Fred Deb’ ne se contente pas de susciter des vocations : elle ouvre à Saint-Nazaire un lieu dédié aux arts du cirque. Et pas que...

Fred Deb’

Fred Deb’ est une artiste résolue. Arrivée à Saint-Nazaire il y a quatorze ans, la chorégraphe aérienne y a fondé la Cie Les Drapés aériens – sous statut associatif –, organisé et dirigé cours et stages de danse aérienne, créé le festival des Rencontres de danse aérienne qui aurait dû fêter sa 10e édition cet été s’il n’avait dû être annulé en raison des consignes sanitaires. D’abord dans des locaux du quartier d’Herbins, puis à la MJC de La Baule, elle avait posé ses cordes et tissus au Garage il y a quatre ans. Mais une idée était déjà en germe dans la tête de cette diplômée du Centre national des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne également détentrice d’un diplôme d’Etat de professeur de cirque : créer de toute pièce un tiers-lieu culturel et artistique dédié aux arts du cirque et arts voisins, dans le foisonnement de la transversalité des disciplines.

Une ouverture aux vacances d’automne

Un projet ambitieux qui voit enfin le jour grâce au soutien de la Carene et de la Ville de Saint-Nazaire. « Nous avons réceptionné les clefs le 1er septembre à 15h ! Un local de 500 m2 avec des bureaux et une petite salle au 1er étage, rue de la Ville-Halluard, en entrée de ville, très facilement accessible à tous les habitants de la Carene. Nous avons un bail précaire d’un an renouvelable trois fois pour une phase test. Nous ne pourrons donc pour l’instant développer qu’une partie du projet » explique-t-elle.

Lieu des Arts du Cirque (rue de la Ville-Halluard).

Ce qui n’empêche pas la chorégraphe et le réseau d’artistes dont elle a su s’entourer de laisser libre cours à leur imagination avec une équipe composée d’un administrateur, d’un enseignant et des intermittents de la compagnie, dont Fred Deb’ elle-même.

Les cours et stages de pratique en amateur débuteront ainsi dès les vacances d’automne, avant même l’inauguration officielle qui aura lieu en novembre lors de la Nuit du Cirque co-construite avec Béatrice Hanin, directrice du Théâtre de Saint-Nazaire.

« La demande est très importante, et cela concerne tous les âges. Nos ateliers seront donc destinés à tous les niveaux à partir de 9 ans et nous allons même ouvrir un cours de cocon pour les seniors, se réjouit Fred Deb’. Ce sera un lieu intergénérationnel, mais aussi inter pratiques puisqu’il accueillera des répétitions de spectacles professionnels, des artistes en résidence, des workshops… Notre volonté est de créer un vrai pôle artistique dédié aux arts circassiens, avec évidemment une dominante aérienne. Nous souhaitons également échanger avec des disciplines urbaines tel le Parcours, avec de jeunes talents et des expressions encore à la marge. Notre objectif est aussi de travailler à la création de Chac (Classes à horaires aménagés Cirque) sur la ville. »

Tout à faire… pour encore plus de projets

Mais il y a encore du pain sur la planche puisque le local est livré vide. Tout est donc encore à aménager et à meubler. « Nous voulons un lieu agréable porteur de beauté, c’est pourquoi je rencontre en ce moment des graffeurs pour la création d’une grande fresque. » Un appel est lancé pour dons ou vente… de tout (frigo, tapis, tables et chaises, bancs, peinture, porte-manteaux, déco… ) Quant à ceux qui souhaiteraient participer à des chantiers participatifs de peinture et d’aménagement, qu’ils n’hésitent pas à écrire en message privé sur la page Facebook du lieu.

Cette phase de “test” réussie, ce qui ne sera pas qu’une école de cirque devrait se développer pour devenir un lieu de vie artistique qui relierait avec cohérence le corps et l’esprit avec un espace restauration, un spa, et pourquoi pas un bureau de production des arts vivants du territoire… « Un lieu multiple rempli de vie », projette déjà la directrice des Drapés aériens.

Partager votre avis