Retour à la liste de la catégorie Retours sur événements
ven. 23 nov. 2018 Retours sur événements # Saint-Nazaire

Les Amis de la Chanson invitent la chorale KaléidoVox

Les Amis de la Chanson et la chorale invitée KaléidoVox sont montées sur scène, le samedi 10 novembre, face à 400 personnes. Le lendemain, elles étaient présentes pour les commémorations du centenaire de l'armistice 14-18.

Novembre 2016 marquait le début d’une nouvelle aventure pour Les Amis de la Chanson. Notre chorale était accueillie en terre angevine par la chorale KaléidoVox de Mûrs-Erigné. Date était alors posée pour un “match retour” qui s’est déroulé le week-end des 10 et 11 novembre 2018.

Répétition de la chorale Les Amis de la Chanson. ©Jean-Charles Pauvert

Les Amis de la Chanson ont pris possession de la nouvelle salle associative l’espace d’un week-end. Tout juste le temps de répéter pour le concert du soir même que “nos Angevins” passaient la porte. Premier moment de convivialité lors du pot d’accueil et de la répartition dans les familles : moment de retrouvailles pour les uns pendant que les autres faisaient connaissance.

Répétition du chant commun. ©Jean-Charles Pauvert

Au tour de KaléidoVox de fouler la scène de l’alvéole 12 pour une répétition et déjà les premiers spectateurs arrivaient dans la base sous marine. Pour beaucoup d’entre eux assister à notre concert était aussi l’occasion de découvrir cette nouvelle salle. Tandis que les 400 personnes du public recherchaient leurs places idéales, les choristes tachaient de retrouver la leur sur scène.

Le public prend place dans la salle de l’Alvéole 12. ©Jean-Charles Pauvert

A 20h, le rideau s’ouvrait sur Les Amis de la Chanson présentant quelques extraits du spectacle qu’ils donneront en décembre 2019 (Le corbeau et le renard, Le loup, la biche et le chevalier…) et quelques valeurs sures (Allez savoir pourquoi, Le chemin de papa).

Deux chorales de taille identique qui, sur des périodes différentes, ont travaillé un thème commun. Il n’en fallait pas plus pour que nous invitions KaléidoVox à nous rejoindre sur scène pour clore cette première partie ! 180 voix accompagnées d’un orchestre pour interpréter l’un des plus grands succès de Barbara : L’Aigle noir. Portée par Michel Houbdine, chef de chœur de nos invités, et happée par les paroles, une vague d’émotion s’est invitée dans la salle. Les poils se sont hérissés, les estomacs se sont noués et quelques larmes ont été versées.

L’Aigle noir a fait frissonner le public et les choristes. ©Jean-Charles Pauvert

Un pur moment de magie comme seule la scène sait en offrir.

L’entracte fut alors la bienvenue permettant à bon nombre d’entre nous de revenir sur ce moment partagé.

La scène fut ensuite laissée à KaléidoVox. Pour cette seconde partie de soirée nous étaient présentés Nathalie, Cécile, Angelo et bien d’autres. Bel hommage fut rendu à Michel Berger et Johnny Hallyday lors de l’interprétation de Diego. En ce week-end de centenaire d’armistice La paix sur terre de Jean Ferrat prenait une toute autre résonnance.

Les musiciens accompagnent les deux chorales. ©Jean-Charles Pauvert

En clin d’œil à nos Poilus, nos deux chorales se sont réunies une nouvelle fois pour entonner Quand Madelon.

Vint ensuite un nouveau moment de convivialité entres choristes que certains auraient aimé prolonger mais le week-end était loin d’être terminé…

Commémorations du centenaire de l’armistice 14-18

Le rappel des troupes était donné pour 10h dimanche devant le monument aux morts. La pluie battante de la nuit et le ciel couvert du matin n’était pas de bon augure. Les choristes scrutaient le ciel espérant passer entre les gouttes. Le vent combattant au coté du soleil semblant avoir fait replier le mauvais temps. Plus les minutes passaient plus les négociations semblaient avancer dans les cieux.

11h, le 11 novembre 1918 : les clochers de France résonnaient pour annoncer l’adieu aux armes.

11h, le 11 novembre 2018 : 180 chanteurs entamaient L’hymne à la joie.

La cérémonie du souvenir, haute en discours, rassemblaient Français, Américains (par la présence de James du Vernay, consul des Etats-Unis pour le Grand Ouest) et Allemands (par la présence de Peter Demmer, maire de Saarlouis). Trois nations réunies pour célébrer la paix. Notre jeunesse n’était pas en reste : lecture de noms de Nazairiens morts pour la France et lecture d’un poème d’Henri Jacques. Vint ensuite le tour des élèves de l’école Jean-Jaurès interprétant la Croisade des enfants de Jacques Higelin.

Tandis que les voix des enfants résonnaient sur

« J’suis trop petit pour me prendre au sérieux,
Trop sérieux pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie »

les premiers rayons de soleil de la journée apparaissaient.

Dans les cieux, l’armistice était signé et les Poilus confiaient dans les mains des enfants cette paix à préserver. Transmission fêtée au son du Bagad de Saint-Nazaire.

Fut alors venu le moment pour nos chorales de rejoindre l’alvéole 12 pour partager un repas – qui restera dans les mémoires. Trop vite nos Angevins ont été rappelés à l’ordre, il était déjà l’heure pour eux de reprendre la route.

Partager votre avis