Retour à la liste de la catégorie Rendez-vous
sam. 08 déc. 2018 Rendez-vous # Saint-Nazaire

Laïcité et religions : vivre ensemble

Dans cette période de l’Histoire où les valeurs de la laïcité sont autant questionnées que bousculées, les loges maçonniques de Saint-Nazaire, du Croisic et de Pornic invitent le grand public à une conférence sur la laïcité, les religions et le vivre-ensemble.

Le 9 décembre 1905, le député Aristide Briand (lui-même franc-maçon) fait voter la loi concernant la séparation des Eglises et de l’Etat : “Liberté, égalité, neutralité”. Une notion socle de la franc-maçonnerie. Si, depuis 2011, une Journée nationale de la laïcité a lieu à cette date, les loges maçonniques du Grand Orient de France de Saint-Nazaire avaient déjà organisé les Fêtes de la laïcité sur la ville dans les années 80, avec des partenaires tels que la Ligue des droits de l’Homme et les Amicales laïques, rencontres pour lesquelles 3 500 personnes faisaient chaque année le déplacement. « La laïcité constitue le premier article de notre Constitution et le quatrième de la Constitution française. La séparation de la sphère publique et privée est la garantie du vivre ensemble, de la tolérance et de la liberté de conscience », resitue
Sylvie Brière, représentante de la loge Grand Orient Parfaite Fraternité.

La laïcité et la liberté de croyance

Dans ce cadre, les trois loges maçonniques du Grand Orient de France de Saint-Nazaire et celles de Pornic et du Croisic organisent une conférence-débat ouverte à tous où sont pour l’occasion reçues les trois religions du Livre représentées à Saint-Nazaire – catholique, musulmane et protestante – qui ont elles-mêmes choisi leur intervenant. Ce sera donc Michel Leroy, doyen de la zone pastorale catholique de Saint-Nazaire, Omero Marongiu-Perrie, docteur en sociologie spécialiste de l’islam, et Eric Perrier, pasteur de l’Eglise protestante unie de Loire-Atlantique, qui viendront parler du regard que porte leur religion sur la notion de laïcité. Les loges ont quant à elles invité Christophe Habas, ancien Grand maître du Grand Orient de France.

« Quand nous sommes allés à leur rencontre, la première réaction des représentants religieux a été l’étonnement. Nous avons été chez eux, découvert l’une des trois salles de prière de Saint-Nazaire et nous avons toujours été bien reçus. Nous avons appris que, lorsque le culte musulman s’est implanté à Saint-Nazaire dans les années 1980, c’est l’église catholique qui leur a prêté une salle, comme quoi on peut se comprendre grâce au respect des croyances de l’autre. Et c’est bien cela la laïcité : le respect », explique Bernard Lancien, membre de la loge du Trait d’Union à l’Orient de Saint-Nazaire. Cette table ronde se veut un moment de dialogue entre les religions représentées et, surtout, un échange avec le public.

Partager votre avis