Retour à la liste de la catégorie Spectacles
sam. 12 mai 2018 Spectacles # Saint-Joachim

Ça va pulser avec Les Couchetards

Les Couchetards remettent ça : cinq groupes aux styles bien différents enflammeront les deux scènes du festival le 12 mai à Saint-Joachim.

C’est devenu un rendez-vous incontournable en Brière. Depuis six ans, à chaque week-end de l’Ascension, Les Couchetards mettent du rythme à Saint-Joachim. Pour cette édition, les organisateurs renouent avec l’essence même du festival : l’éclectisme. Comme le raconte d’ailleurs Gillian Loriau, vice-président de l’association.

« L’an dernier, avec une programmation punk metal, nous avons essayé quelque chose de nouveau. Mais nous avons perdu ceux qui nous suivent depuis le début. Alors, cette année, nous revenons à l’ADN du festival. »

Une journée unique : le 12 mai

Cette prise de risque a en effet été un coup dur pour l’association, qui n’est pas entrée dans ses frais en 2017. Quoiqu’il en soit, Les Couchetards savent rebondir : le festival se déroulera donc sur une journée unique, le samedi 12 mai.

« Une journée, deux têtes d’affiche, deux scènes. Et on travaille à relancer le concert caritatif. »

Pour 2019, une belle surprise est déjà en préparation. Il se murmure qu’un groupe de metal nantais, dont l’humour est la signature, pourrait être la tête d’affiche de la 7e édition…

Par ailleurs, cette 6e édition mêle chanson française, hip-hop, rock, punk. Dirty Old Mat, un chanteur de Fougères (Ille-et-Vilaine), qui écume les scènes depuis 2014 en solo, viendra raconter ses « histoires de bar » : un one man band à l’esprit punk déjanté et au grand cœur. Pour la première fois, le rap fait son entrée au festival avec un groupe créé il y a moins d’un an et qui a notamment enflammé le Vip en novembre, All Stars Creamy MC’s.

« On a surkiffé ! Ils sont nombreux, ça bouge et ils ont fait une chanson bien marrante sur Saint-Nazaire. »

La P’tite Fumée en tête d’affiche du festival

Côté rock, les membres de l’association menée par Alexis Hardy (président), Bastien Georges (responsable sono) et Charlotte Dannion (administration) – sans surtout oublier la cinquantaine de bénévoles – ont voulu se faire plaisir avec un groupe de punk rock « que l’on connaît depuis longtemps », Les Clébards, dont le sixième album est sorti en mai 2017. Le groupe nantais de rock indie, Purpulse, complétera la programmation avant la montée sur scène de la grosse tête d’affiche, La P’tite Fumée.

« Ce groupe, c’est la révélation de l’année. Il apporte encore un autre style à notre festival : c’est la première fois que l’on présente de la trance musicale. »

Cette belle diversité devrait donc satisfaire les jeunes, les familles, les habitués… Et conquérir de nouveaux festivaliers attirés par cet événement convivial auquel participent d’autres acteurs locaux comme Toy Toy, Start’air, Futuradios et Jade FM, mais aussi des artistes amateurs ou professionnels pour une exposition d’art… Le tout, « pour le prix d’une place de cinéma » !

Partager votre avis