Retour à la liste de la catégorie Spectacles
mar. 31 juil. 2018 Spectacles # Pornichet

La vague aoûtienne des Renc’arts

Deuxième salve de spectacles de rue et de musiques métissées, deux soirs par semaine à Pornichet…

Le bal des Variétistes.

La 23e édition du festival des Renc’arts bat son plein et se poursuit jusqu’au 14 août avec une programmation entièrement gratuite de propositions virevoltantes, triées sur le volet de l’excellence artistique d’aujourd’hui. Comme au mois de juillet, les mardis soirs font la part belle à une kyrielle de spectacles en tous genres (théâtre, cirque, marionnettes, danse, fixe, déambulatoire…), alors que les jeudis soirs sont dédiés aux concerts colorés de rythmes voyageurs.
A chaque date, un quartier différent et une déferlante d’esthétiques locales, nationales et internationales.

 

///// CHOIX ET QUALITÉ ///// 

Exemples (non exhaustifs) avec l’envolée folk, blues et klezmer du groupe The Angelcy ce 2 août au Bois-Joli ou encore Jungle Five, la fresque théâtrale ultra-déjantée de la Cie Fingers Five, le 7 août à Sainte-Marguerite, entre acrobaties, danse et cascades. Autre temps fort en rebondissements circassiens et chorégraphiques, la production anglo-saxonne Block par Nofit State Circus & Motionhouse et, dans un autre genre, Goupil, la création des Compagnons de Pierre Ménard qui mêle théâtre, musique, mime et adaptation en langue des signes (le 14 août). Le 11 août sera quant à lui placé sous le signe du second degré avec un bal “popu” orchestré par Les Variétistes.
Au total, quatre soirées à la manière de cocktails pétillants à composer selon ses goûts (voir la programmation détaillée dans nos pages Agenda).


///// TÉMOIGNAGES DE FERVENTS ADEPTES /////

Sophie, 37 ans, Pornichétine :

« Je vis les Renc’arts au plus près chaque année puisque je prends mes vacances en septembre. C’est une vraie aubaine de participer à cette liesse estivale, de voir des spectacles vraiment orignaux alors que je passe mes journées au bureau. En fait, je me sens déjà un peu en congés. »

Damien, 20 ans, Parisien :

« Je viens tous les étés chez ma grand-mère qui habite à Sainte-Marguerite. J’ai toujours connu les Renc’arts, mais ça ne fait que trois ans que j’en profite vraiment avec mes copains, notamment les jeudis pour les concerts dont on apprécie la diversité des styles. » 

Jeanine et George, 60 et 65 ans, Choletais :

« Nous voyageons en camping-car dès l’arrivée des beaux jours. D’habitude, nous ne revenons jamais au même endroit, mais Pornichet est une exception à la règle, en partie grâce aux Renc’arts. Nous avons découvert la station balnéaire et cet événement en 2014. Depuis, on s’informe à l’avance de la programmation pour faire escale dans la ville au moins deux semaines. On n’a jamais été déçus et ça nous donne un sacré coup de jeune ! » 

Partager votre avis