ICE MOTHER

(République Tchèque, Slovaquie, France 2017) drame de Bohdan Sláma avec Zuzana Kronerová, Pavel Novy, Marek Daniel. Durée : 1h45.

Affiche

Hana, 67 ans, se sent seule depuis la mort de son mari. Ses deux fils lui rendent régulièrement visite, mais les repas de famille se terminent invariablement en disputes... Lorsque Hana rencontre Broňa, qu’elle sauve par hasard de la noyade, elle fait connaissance avec un groupe de nageurs en eau libre dont la spécialité est de braver les rivières glacées. Avec eux, c’est tout un monde qui s’ouvre à elle. Hana intègre leur bande et s’initie à la baignade en eau froide, apprenant à son tour à repousser ses limites et à bousculer ses habitudes. Sa vie s’en trouve dès lors bouleversée...

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Mer : 14h30. Jeu, Dim : 21h. Ven : 16h15. Sam : 17h50. Mar : 18h45.

L’INTRUSA

(Italie 2017) drame de Leonardo Di Costanzo avec Raffaella Giordano, Valentina Vannino, Martina Abbate. Durée : 1h35.

Affiche

Naples. Aujourd’hui. Giovanna, travailleuse sociale combative de 60 ans, fait face à une criminalité omniprésente. Elle gère un centre qui s’occupe d’enfants défavorisés et offre ainsi une alternative à la domination mafieuse de la ville. Un jour, l’épouse d’un criminel impitoyable de la Camorra, la jeune Maria, en fuite avec ses deux enfants, se réfugie dans ce centre. Lorsqu’elle lui demande sa protection, Giovanna se retrouve confrontée, telle une Antigone moderne, à un dilemme moral qui menace de détruire son travail et sa vie.

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Mer : 19h. Jeu : 16h30. Ven : 14h15. Sam : 14h, 20h30. Mar : 20h50.

MAKALA

(France 2017) drame d’Emmanuel Gras avec Kabwita Kasongo, Lydie Kasongo. Durée : 1h36.

Affiche

Au Congo, un jeune villageois espère offrir un avenir meilleur à sa famille. Il a comme ressources ses bras, la brousse environnante et une volonté tenace. Parti sur des routes dangereuses et épuisantes pour vendre le fruit de son travail, il découvrira la valeur de son effort et le prix de ses rêves.

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Mer : 16h30. Jeu : 18h30. Ven : 21h. Sam : 16h. Dim : 14h30, 18h40. Mar : 16h15.

WESTERN

(Allemagne, Bulgarie, Autriche 2018) drame de Valeska Grisebach avec Meinhard Neumann, Reinhardt Wetrek, Syuleyman Alilov Letifov. Durée : 2h01.

Affiche

Un groupe de travailleurs allemands débute un travail difficile de construction sur un site de la campagne bulgare. Cette terre étrangère éveille le sens de l’aventure de ces hommes, confrontés à leurs préjugés et à la méfiance des locaux à cause de la barrière de la langue et des différences culturelles. Les hommes vont alors tout faire pour tenter de gagner la confiance des habitants.

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Mer : 21h. Jeu : 14h15. Ven : 18h45. Dim : 16h20. Mar : 14h.

ZOOM

Normandie nue

La campagne du Perche est bien belle en été. Pourtant, derrière les courbes paisibles des prés et la visible bonne santé des vaches qui y paissent, le désespoir gronde. Lait vendu à perte, surendettement, sentiment d’être méprisés et oubliés : les éleveurs de la petite commune de Mêle-sur-Sarthe n’en peuvent plus. Portés par Georges Balbuzard (François Cluzet), leur maire, ils bloquent une énième fois la route nationale pour tenter d’attirer l’attention sur leur situation. Si quelques journalistes locaux se déplacent, il ne reste pas grand-chose de leur appel au journal télévisé du soir. Mais, cette fois-ci, le photographe conceptuel américain Blake Newman (interprété par le délicieux Toby Jones), en chemin vers l’aéroport de Roissy, est coincé dans le barrage... Spécialisé dans la photographie de groupes de femmes et d’hommes nus dans des lieux improbables, il tombe en extase artistique devant un champ et imagine les villageois nus face au soleil levant. Après la stupeur et même la colère devant une telle idée, Georges Balbuzard, bien conscient que l’artiste est uniquement focalisé sur sa “vision“, décide d’utiliser cette offre comme un moyen original d’attirer l’attention : « Nous n’avons plus rien, nous sommes nus, montrons-le. » Mais il va falloir convaincre ses administrés...
Sous la légèreté de la comédie, Normandie nue dépeint un monde rural en souffrance sans en éviter les contradictions et les noirceurs : pollution phytosanitaire à tout-va, inimitiés familiales, détournements de terres, fantômes de pendus dans les granges, jalousies... Mais aussi amitiés d’enfance, amour de leurs bêtes, portraits de personnages aussi perdus qu’attachants.
Comme dans ses Femmes du 6e étage, Philippe Le Guay provoque la rencontre des genres et des milieux sociaux. Ici, un artiste international “hors sol“ et des paysans les pieds dans la bouse, un Parisien (François-Xavier Demaison) qui se rêve au vert et une campagne saturée de pollution, des comédiens professionnels et de vrais paysans de la commune. Et ça marche. Malgré quelques digressions inutiles un peu confuses, on sourit, on rit, jusqu’à l’émotion qui vient nous surprendre.

Mireille Peña

Avis à chaud d’un spectateur
« J’ai passé un bon moment, Le Guay réussit à nous faire rire de choses dures. Ca ne vaut pas The Full Monty, mais c’est une bonne comédie sociale la française, je recommande. » (Géraldine, 29 ans)

(France 2018) comédie de Philippe Le Guay avec François Cluzet, Toby Jones, François-Xavier Demaison. Durée : 1h45.

Cinéville : Mer : 14h05, 18h30, 20h45. Jeu, Ven, Mar : 14h05, 16h20, 18h30, 20h45. Sam : 16h20, 18h30, 20h45. Dim : 10h50, 14h05, 16h20, 18h30, 20h45. Lun : 14h05, 16h20, 18h30.

Ciné Malouine : Mer : 18h. Ven, Mar : 20h30.

 

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales